Auto-édités, Uchronie

#2 Lysandre Chalkhill de Hélène Louise

  Vous pouvez aller faire un tour sur la page Facebook de Lysandre Chalkhill. Il existe un blog pour donner son avis et parler des différents livres d’Hélène Louise. Et bien sûr, vous pouvez acheter le livre en numérique de ce côté ou de celui-là!
https://images.gr-assets.com/books/1506670698l/32869721.jpgHorace aura vingt-et-un ans dans quelques jours. Enfin majeur, il va pouvoir quitter l’orphelinat de Fougères où il a vécu depuis sa naissance, en compagnie d’autres enfants métis, soumis comme lui à la charité des Résidents.
Les Résidents, ces Intelligences Artificielles qui partagent le quotidien des humains depuis le soulèvement de 1951, soit depuis plus d’un siècle et demi, assurent l’entretien et l’éducation de ces enfants nés d’unions illicites en échange de la réquisition régulière de leurs corps, seul moyen pour eux d’accéder à une forme vivante.
Horace est né de parents de deux races différentes et son physique inhabituel, ni félide ni nocto, le condamne au statut de basse caste. Et s’il va enfin échapper aux mains des Résidents en gagnant sa majorité, il devra également trouver moyen d’assurer sa subsistance dans ce monde qui réprouve sa naissance et son existence même…

Mon avis:

  Quel bonheur de replonger dans ce cet univers! Immédiatement, on s’attache à ce jeune Horace que la vie et les résidents n’ont pas épargné. Quelle cruauté envers ses petits êtres sans défense! Et comment ne pas aimer ce petit Alphonse, si fragile et si beau avec ses magnifiques ailes!
  En fait, ayant lu la suite il y a bien longtemps, j’ai très envie de le relire puisque ce préquel soulève quelques questions auxquelles je n’ai plus les réponses. De plus, je veux savoir ce que certains personnages deviennent et mes souvenirs sont loin!
Ce livre est parfait pour vraiment mieux appréhender cet univers si particulier avant de plonger dans le tome de Lysandre Chalkhill!

  Encore une fois, Hélène a su me toucher tant elle sait transmettre les émotions avec sa jolie plume!

 

Dans la petite ville de Saint Rioch de la Province Armorique Ouest, la vie suit son cours. Depuis 1961, l’année du tragique mais très lointain Soulèvement, la nouvelle humanité a appris à partager l’autorité avec les Résidents (des Intelligences Artificielles Biologiques) ainsi qu’à accepter les emprunts de corps humains exigés par ceux-ci.
Lysandre, bien qu’elle soit de mère humaine-traditionnelle et de père lépido, a réussi à réaliser son rêve et travaille comme vétérinaire à la Clinique des Pas Perdus. Elle fait profil bas, masquant en permanence les ailes et les antennes qui trahissent son métissage, et vit heureuse dans la petite maison qu’elle partage avec son ami d’enfance, Népomucène, un jeune félide instituteur à Saint Rioch, et parfois aussi avec Naïs, la petite fille adoptive de ce dernier. L’enfant, comme tous les pupilles résidentiels de la ville, vit en effet principalement à l’orphelinat, où elle doit se soumettre aux réquisitions incessantes des Résidents.

Mais en ce début d’automne 2116, d’inhabituels événements viennent troubler l’existence un peu trop paisible de Lysandre, résignée à son sort de Basse-Caste. Des événements qui la pousseront dans ses derniers retranchements, ébranlant ses convictions et lui offrant ce que son cœur se défendait d’espérer… (Illustration: Amandine Labarre)

Mon avis:

 Filigranes est une histoire très étrange. Cette dystopie est tellement originale! Ce qui surprend au début, c’est le nombre d’informations données avec un vocabulaire assez difficile à comprendre car nous n’avons pas de descriptions très précises sur le moment. Et c’est là toute la magie de l’histoire.
Car même si j’ai eu du mal à me familiariser avec cette nouvelle population, cette nouvelle société, je ne me suis pas lassée car en poussant plus la lecture, tout s’éclaire. Petit à petit, tout devient clair et l’on arrive à s’imprégner de cette civilisation avec d’autres mœurs, d’autres manières de penser et d’appréhender la vie.
Tout est différent de notre monde et pourtant cela nous ressemble tellement! La manière dont les gens sont classés selon les castes, les races, le rejet de la différence et des mixités, le fait de vouloir tout maîtriser, de vouloir toujours plus au risque de voir tout nous exploser au visage…
Et enfin, un espoir de changer le monde qui apparaît à la fin et un mystère qui nous laisse sur notre faim! Bref, vivement la suite!
 

6 réflexions au sujet de “#2 Lysandre Chalkhill de Hélène Louise”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s