Auto-édités, Young adult

#175 La première fois que j’ai été deux de Bertrand Julien-Nogarède

  Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l’amour n’est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l’année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe… Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie

 

Merci à l’auteur pour l’envoi de son livre! Vous l’avez sur Amazon ici!

Note: 4/5

 

 Mon avis:

  Karen a été élevée par une mère dépressive amoureuse des livres. Et malgré cette maladie, celle-ci lui a offert un bagage culturel terriblement impressionnant. 
  Brillante élève, Karen a du mal a se faire des amis. Elle a un oeil très critique envers absolument tout ce qui l’entoure. D’ailleurs tout au long du livre, elle va décortiquer avec son esprit très (trop) analytique la vie, les élèves de son lyçée, les professeurs, la société actuelle (l’histoire se déroule en 2007 il me semble), les gens, les émotions, l’amour, l’histoire, la politique et plus généralement la France de ce début de XXIème siècle.
  Certes, elle a un oeil assez juste sur l’ensemble mais finalement, je la trouve bien pessimiste cette jeune fille de 17 ans. Parce que rien ne  trouve grâce à ses yeux.
  Sa seule amie, Mélanie, est la seule a l’obliger à se comporter comme ses autres camarades et à s’ouvrir un tant soit peu aux autres. Mais Mélanie est surtout une ado un peu perdue et en grande souffrance. Je l’ai d’ailleurs beaucoup aimée.
 Lorsque Tom arrive, Karen va découvrir une autre façon de vivre et de penser. Son séjour Londonien va l’ouvrir à une autre culture: le rock. Elle va découvrir le mouvement Mod et s’en imprégner grâce à ce gentil Britannique qui sort un peu du lot.
  Karen va décider de vivre à fond son histoire d’amour mais au fond, son naturel pessimiste ne sera pas loin et si j’ai trouvé ça dommage, j’ai trouvé géniale l’idée du défi que la jeune fille va poser à Tom. 
  En parallèle, Karen et Tom vont se découvrir des racines familiales qui commencent lors de la seconde guerre mondiale. Ce rappel de l’histoire construit la jeune femme qu’est en train de devenir Karen de manière très intéressante. 
  J’ai beaucoup aimé découvrir ce livre. Même si pour moi Karen est bien trop sérieuse, au point qu’elle peut paraître parfois un peu hautaine, ses questionnements permanents sont intelligents et font réfléchir. Son langage est particulièrement soutenu et cela peut-être parfois déstabilisant. Enfin, je suis ravie d’avoir découvert Londres d’une autre manière. Ne connaissant pas du tout ce mouvement mod, cela m’a permis de me renseigner sur le sujet.  
  La fin m’a beaucoup émue et si l’histoire se conclue d’une manière tout à fait correcte, je ne peux m’empêcher de penser qu’une suite, qui se déroulerait aujourd’hui, ne serait pas de trop!

10 réflexions au sujet de “#175 La première fois que j’ai été deux de Bertrand Julien-Nogarède”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s