New adult

#200 November 9 de Colleen Hoover

C’est une histoire d’amour entre un mec (moi) et une fille (Fallon).
Je crois.
Est-ce que l’on peut considérer ça comme une histoire d’amour si ça ne se termine pas avec de l’amour ?
Les mystères se terminent quand le mystère est résolu.
Les biographies se terminent quand l’histoire de la vie a été racontée.
Les histoires d’amour devraient se terminer avec de l’amour, non ? Peut-être ai-je tort. Peut-être que ce n’est pas une histoire d’amour. Si vous me le demandiez… je dirais que cela pourrait être considéré comme une tragédie.
Quoi que ce soit – et quel que soit la fin – j’ai promis de tout raconter. Donc sans plus s’éterniser.
Il était une fois… une fille.
LA fille.

Note: 5/5

Mon avis:

Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant touchée par une histoire mais surtout par des personnages. Et après la (toute petite) déception qu’avait été pour moi Confess, je retrouve avec bonheur la plume addictive de Colleen Hoover.
Cette histoire d’amour entre ces deux héros est merveilleuse, originale, intense.
Ben est un garçon si touchant, si humain. Il m’a énormément émue tant par sa force pour avancer que par ses failles. Il affronte ce que la vie lui réserve comme il le peut et, vu ce qu’il traverse, c’est vraiment difficile. Il n’agit toujours comme il le faudrait mais comment le juger? Son attitude m’a pourtant souvent bouleversée.
Fallon est aussi attachante. Ce qu’elle a traversé l’a profondément changée à jamais et c’est grâce à Ben qu’elle va surmonter tout ça. Je l’ai trouvée, malgré son manque d’assurance, forte et tenace tant elle s’en tient toujours à ses décisions parce qu’elle sait que ce sont les meilleures.
Leurs brèves rencontres au fil des années vont les marquer à chaque fois. Elles vont les faire grandir et évoluer pas toujours comme ils l’auraient voulus mais les aléas de la vie vont les obliger à continuer leurs routes malgré tout. Colleen a su rendre chaque rendez-vous unique et particulièrement intense d’autant que Ben et Fallon vont se raconter tour à tour et se mettre à nu peu à peu.
Et, entre toutes ces pages bouleversantes, Colleen Hoover a su parfaitement intégrer quelques touches d’humour qui permettent par moment d’alléger l’ambiance. Sans compter les révélations qui m’ont faite bondir! A aucun moment je n’ai vu les choses arriver. Je ne savais absolument pas ou l’auteur voulait m’emmener et c’est tant mieux car cela a rendu cette histoire encore plus extraordinaire à mes yeux!

Publicité

3 réflexions au sujet de “#200 November 9 de Colleen Hoover”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s