New adult

#219 A la poursuite du soleil de Karina Halle

Après six mois à parcourir le monde sac à dos, Amber arrive fauchée en Italie du Sud, sans même avoir de quoi payer un billet de retour pour sa Californie natale. Il y a pire dans la vie que de se retrouver coincée, à vingt-quatre ans, au bord d’un magnifique littoral, sur la côte amalfitaine. Malheureusement, le seul travail qu’Amber parvient à trouver consiste à enseigner l’anglais à deux morveux.
Et pour ne pas lui faciliter la tâche, les deux enfants sont sous la garde de leur ténébreux grand frère, un ancien pilote de moto. Sexy et mystérieux, Desiderio ne cesse de tester la patience d’Amber – sans parler de ses hormones.
Une fois devenue nounou à plein temps dans la vieille villa, la jeune fille se sent de plus en plus attirée par son patron, cet être solitaire et énigmatique. La voilà bientôt tiraillée entre choisir une vie tranquille et sécurisante aux Etats-Unis et percer les mystères du coeur si secret de Desiderio.

Note: 5/5

Mon avis:

J’attendais de voir avec impatience ce que la timide jeune fille rencontrée dans Entre ciel et mer allait devenir.

Certes, au fil de ses voyages, elle a beaucoup changé: elle est moins timide, elle semble plus mûre mais elle n’a toujours pas trouvé sa voie. Contre toute attente, c’est ce job pas vraiment voulu mais nécessaire qui va lui permettre de prendre confiance en elle le moment voulu. Certes, elle n’a pas non plus un passif très lourd, cependant, le peu de scènes dans lesquelles ses parents apparaissent permettent de comprendre pourquoi elle manque tant de confiance en elle. Heureusement, ce n’est pas non plus le genre de fille à s’appesantir sur ses démons intérieurs et si ils l’empêchent parfois d’avancer, elle n’en devient pas une victime pour autant.

Desiderio est lui un homme vraiment traumatisé par ce qu’il a vécu et malgré le fait qu’il ait la garde de ses petit frère et petite soeur, il a beaucoup de mal à relever la tête. Très sombre et introverti, Amber va lui permettre de redevenir celui qu’il était. En effet pour elle, il va faire beaucoup d’effort de même qu’Amber va aussi repousser ses limites pour lui.

J’ai beaucoup aimé cette relation très bienveillante entre eux car ils s’aident énormément. Bien sûr tout n’est pas rose puisque peu à peu, à force de vivre pour Derio, Amber va finir par s’oublier. Ce côté douloureux de la relation, chaque jeune couple ayant des enfants a pu le ressentir un jour. Sauf qu’ici, ce ne sont pas les enfants d’Amber et que tout va trop vite pour elle. Je l’ai d’ailleurs trouvée très touchante dans sa manière d’affronter les choses. Quant à Derio, son côté égoïste aurait pu m’agacer mais en fait il m’a plutôt ému tant son envie de vivre et surtout la possibilité de vivre à nouveau l’ont rendu euphorique. Au point peut-être d’aller trop loin.

Dans Entre ciel et mer, l’auteure avait su transmettre le côté sauvage de la Nouvelle-Zélande à la perfection, en adéquation totale avec la relation que vivait Josh et Gemma. Et ici, dans A la poursuite du soleil, Karina Halle nous apporte la chaleur d’Italie, la fougue des habitants et la langueur que l’on peut trouver dans les coins secrets et ombragés. Exactement ce que représente la relation de Amber et Derio . J’ai trouvé l’histoire très douce et apaisante et j’ai fini avec une belle envie de faire un tour sur l’île de Capri!

9 réflexions au sujet de “#219 A la poursuite du soleil de Karina Halle”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s