Dark romance

#238 Devil’s night de Penelope Douglas (2/6) | Dark desire

Collection &H
548 pages
15.90 euros

Kai Mori. Beau, riche, talentueux… C’était l’enfant chéri de Thunder Bay jusqu’au jour où il a brutalement tourné le dos à son brillant avenir. Un mystère pour tout le monde, sauf pour moi. La même noirceur coule dans nos veines, la même fascination pour le danger et le secret. Ensemble, nous aurions pu être invincibles, peut-être même heureux,. Mais nous n’aurons jamais l’occasion de le découvrir. Car aujourd’hui, nous sommes ennemis. Et, si Kai s’imagine pouvoir détruire ce que j’ai de plus cher au monde, je me dresserai sur sa route sans hésiter une seule seconde.

Note : 4/5

Mon avis :

J’attendais ce tome avec impatience car Kai était un personnage qui m’intriguait énormément compte tenu de son rôle dans le tome précédent. C’était un homme détruit qui tentait de reprendre le cours de sa vie.

Ici, on le retrouve fort et sûr de lui. Il a repris le contrôle et s’est reconstruit. Pourtant de nombreuses failles sont en lui et il n’a qu’un but, retrouver son ennemi juré. Pour cela, il est prêt à tout, même a s’en prendre à ce qu’il a de plus précieux. Tantôt dur et froid, voire calculateur, Kai cache en fait une âme torturée et une douceur que seule Rika parvient à voir et à faire apparaître. Mais retrouver celle qui a marqué son adolescence avant que tout ne parte à la dérive va changer la donne.

Banks est une jeune femme qui a grandi sous une influence terriblement malsaine et fait tout pour paraître forte. Elle aime plus que tout celui qui lui a fait du mal et refuse de se voir en victime. Du coup, ses réactions, si elles peuvent agacer, sont parfaitement cohérentes. C’est d’ailleurs très intéressant la manière dont l’auteure à construit ce personnage. Cette jeune femme qui se cache sous des vêtements informes de deuxième main, qui fait tout pour gagner la reconnaissance de son père et  veut protéger à tout prix son bourreau va devoir apprendre à penser par elle-même, à prendre confiance en elle. Ce cheminement ne va pas être facile mais il est fascinant.

A nouveau, les flashbacks permettent de comprendre comment Banks et Kai se sont connus, et comment la jeune fille a pu développer un tel syndrome de stockholm. Et encore une fois aucun personnage n’est tout blanc ou tout noir.

Chaque personnalité est particulièrement ambivalente et trouble. Difficile parfois d’assumer sa part sombre sauf si l’on trouve le partenaire idéal.

Retrouver les autres héros du tome précédent était vraiment sympa de même que j’ai beaucoup aimé le jeu du chat et la souris qu’ils entretiennent avec celui qui les menace. Et même si j’ai trouvé quelques longueurs, et si parfois j’aurai voulu secouer Banks pour qu’elle avoue son secret à Kai, j’ai adoré retrouver les quatre cavaliers.

Quant à la fin j’ai particulièrement aimé son ambiguïté: le bien et le mal se mêlent allègrement et l’épilogue nous montre, sans doute possible, que l’affrontement est loin d’être fini!


Tomes précédents
Dark romance

Tomes suivants
Dark obsession
My darkest sin
Fire night

 

6 réflexions au sujet de “#238 Devil’s night de Penelope Douglas (2/6) | Dark desire”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s