Roman

#260 Vieux, râleur et suicidaire, la vie selon Ove de Fredrik Backman

Ove est un senior de cinquante-neuf ans, veuf, fraîchement « mis au repos » pour ne pas dire licencié après trente ans d’activité. Cela fait près de quarante ans qu’il vit dans le même pavillon, au sein du même lotissement quelque part en Suède.
Sa vie est régie par des habitudes, rituels et autres schémas traditionnels car Ove est un homme qui a besoin de règles. Alors le jour où sa femme décède, Ove ne se laisse pas avoir. Il ne change pas ses habitudes, pour autant il perd doucement l’envie de vivre sans Sonja, sa défunte épouse.
C’est alors qu’il se décide, il va tout planifié pour mettre fin à ses jours. Dans un premier temps, il va essayer de se pendre mais sans grand succès car la corde qu’il a solidement arrimée à un crochet au plafond du séjour cède alors qu’il se sentait partir. Il maudit alors l’obsolescence des objets de notre époque ! Mais c’est sans compter sur l’arrivée de nouveaux voisins particulièrement intrusif et d’un chat vagabond complètement mité ,dont Ove va devoir s’occuper. Chacun leur tour, ils vont empêcher toutes les tentatives d’Ove de mettre fin à ses jours, plus ou moins sans le vouloir.

Note: 5/5

Mon avis:

Je ne savais pas à quoi m’attendre avec ce livre. C’est loin d’être mon genre. Et pourtant, je me retrouve avec un énorme coup de coeur et une affection toute particulière pour Ove.

Ove veut mourir pour rejoindre sa femme. Ove est un homme bourru et taciturne, qui aime que les choses soient bien faites, que les règles soient suivies à la lettre et tout soit bien carré. Alors avec précision et méthodiquement, il va prévoir son suicide… qui va largement foirer!

En effet, de nouveaux voisins viennent d’emménager et Parvaneh, jeune femme enceinte jusqu’aux yeux de son troisième enfant va peu à peu s’immiscer dans la vie et le coeur d’Ove. A-t’elle senti qu’il ne voulait plus vivre? Peut-être. En tout cas avec bonne humeur elle va faire du forcing et ne va pas hésiter à lever le ton par moment.

D’abord réticent, Ove va freiner des quatre fers. Mais malheureusement pour lui, de nombreux évènements fâcheux vont lui mettre dans les pieds tout un troupeau de personnages tous plus attachants les uns que les autres. Et, pour ne pas retrouver au paradis une épouse furieuse contre lui, il va se sentir obligé de les aider et ainsi, ils vont tous l’adopter! Pour son plus grand désespoir!

Au fil des chapitres, nous apprenons à connaître Ove, de son enfance et à son mariage avec Sonja, on apprend à le connaître à le connaître. Les souffrances de la vie ne vont pas les épargner mais Ove va toujours se battre pour sa femme.  Avant Sonja, il ne vivait pas. Avec elle, cette jeune femme vive et enjouée, il voyait enfin les couleurs comme il le dit si bien. Sans elle, il ne vit plus.

Mais il va finir par trouver une raison de se lever le matin et c’est avec beaucoup de talent que l’auteur m’a fait vivre quelques semaines merveilleuses dans ce quartier suédois, qu’il m’a fait rencontrer des gens incroyables, qu’il m’a fait mourir de rire face à un Ove complètement déstabilisé et qu’il m’a fait pleurer face à cette vie qui s’écoule inexorablement et face à la détresse de la vieillesse.

Une surprise fabuleuse et je sais que Ove et sa famille de coeur vont me trotter dans la tête pendant très très longtemps!

 

 

6 réflexions au sujet de “#260 Vieux, râleur et suicidaire, la vie selon Ove de Fredrik Backman”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s