New adult

#315 Jeux imprudents de Emma M. Green (3/4)

« À 17 ans, je fuis l’enfer, ma famille d’accueil et le désert du Nevada pour venir retrouver Harry Quinn sur son île paradisiaque. Harry, c’est mon amour d’enfance. Et ma plus grande trahison. Kidnappé à 3 ans et séquestré jusqu’à 11, il a traversé le pire. Et j’étais là.
Maintenant majeur, de retour parmi les siens et devenu le roi de la fac de Key West, il s’est reconstruit sans moi et s’est métamorphosé : je l’ai quitté enfant, je le retrouve immense, puissant, sculpté, beau à crever. C’est bien joli, tout ça… mais moi, je deviens quoi ? Moi qui lui rappelle son enfance volée, cette vie d’avant qu’il veut tant oublier, j’ai tout à perdre. Harry compris, mais j’ai trop besoin de lui pour renoncer.
Il avait juré de ne jamais m’abandonner. Pourquoi a-t-il brisé notre pacte d’enfants ? »
Petits, June et Harry ont partagé leur solitude et joué à ne pas avoir peur. Aujourd’hui, leur passé les rattrape et, pour sauver leur peau, ils vont devoir s’apprivoiser à nouveau, s’unir enfin, se tendre la main… et ne plus jamais se lâcher.

Note: 4.5/5

Mon avis:

J’attendais cette suite sur Harry avec grande impatience. Et j’ai vraiment adoré retourner à Key West et retrouver la plume si addictive de Emma M. Green.

L’histoire est du point de vue de June, à mon plus grand regret. J’aurais aimé avoir les ressentis de Harry mais tant pis. Au premier abord, j’ai trouvé June… flippante. Elle semble totalement obsédée par son amour d’enfance et est assez irrationnelle et égocentrique. Elle a du mal à comprendre que le jeune homme ait pu évoluer et qu’il soit totalement déstabilisé par le retour de celle qui lui rappelle son passé douloureux. Heureusement, elle va beaucoup changer au fil de l’histoire! Par le biais de mails, son éducatrice va aussi l’aider à évoluer tout doucement et à la pousser à sortir de sa zone de confort. Cette relation a distance est très belle et bien trouvée. Je l’ai particulièrement appréciée.

Peu à peu cependant, nous découvrons ce qu’a vécu June et, franchement, c’est ignoble. Les relations avec Harry semblent s’apaiser et, à travers le regard de June, nous apprenons à le connaître. Il a beaucoup changé depuis qu’il a été libéré. Mais il n’a plus qu’un seul leitmotiv, vivre libre, sans la moindre contrainte. Tous les deux sont terriblement attachants. Ce sont deux adultes en devenir qui ne veulent qu’être des enfants insouciants mais qui ont perdu leurs illusions bien trop tôt. Pour autant, Harry garde cette volonté farouche de changer le monde et c’est très beau de sa part.

Leurs joutes verbales perpétuelles sont particulièrement piquantes. J’ai énormément aimé les voir se provoquer en permanence, ajoutant du pep’s à l’histoire. Quel plaisir aussi de retrouver les autres personnages, notamment une Betty-Sue toujours aussi déjantée mais bien plus vieille.

Pour ce qui est de la fin, elle est totalement inattendue et plutôt choquante. Enfin elle l’aurait été réellement si quelqu’un de la maison d’édition avait mieux choisi le résumé du tome suivant qui spoile totalement le cliffangher, à ma plus grande colère! Quelle idée de faire ça franchement! Il suffit que quelqu’un se trompe de volume et bim! Tout est dévoilé! C’est absolument ridicule!

Bref, heureusement que j’aime énormément cette saga, j’ai vraiment envie de poursuivre et de découvrir comment June et Harry vont affronter tout ça!


Tomes précédents
Jeux interdits
Jeux insolents
Tome suivant
Une toute dernière fois
Publicité

4 réflexions au sujet de “#315 Jeux imprudents de Emma M. Green (3/4)”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s