Fantastique, Taurnada Editions

#329 Les galeries hurlantes de Jean-Marc Dhainaut | Alan Lambin

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.
Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.

Merci les Editions Taurnada pour cet envoi!

Note: 4.5/5

Mon avis:

La relation entre Alan et Mina est enfin bien amorcée. Très touchants je trouve que ces deux personnages vont parfaitement bien ensemble. Et compte tenu des changements qu’Alan a vécu lors de la dernière enquête, la compréhension et la franchise de Mina sont les bienvenus.

Malgré les difficultés qu’ils traversent cependant, Alan va plonger dans cette nouvelle enquête, d’abord avec prudence, comme à son habitude. Pourtant peu à peu, il va devoir se rendre à l’évidence, des fantômes sont là.

Et quoi de mieux pour entretenir la peur d’Alan (et du lecteur!) que de lui faire fouiller un hôpital abandonné et des mines détruites qui ont provoqués des centaines de morts? Ici, Alan va être confronté au pire. Sa psychologie est mise énormément en avant. Il est poussé dans ses retranchements comme jamais et, sans l’aide de Mina, il doit affronter ses cauchemars. Il en est d’autant plus touchant que son amour pour Mina transparaît dans chacune de ses pensées.

L’histoire est riche et émouvante. Les personnes qui ont appelés Alan ne sont pas les seules qui souffrent. Les événements s’enchaînent et m’ont souvent bouleversée. Mais je dois dire que a aucun moment je n’ai vu arriver le retournement de situation! Je ne sais pas si je dois en vouloir à l’auteur ou le féliciter pour toutes ces émotions!

Cette histoire m’a vraiment effrayée par moment tant le contexte et l’historique derrière sont pesants. On sent d’ailleurs un amour profond de la part de l’auteur pour ces hommes mineurs qui ont tant travaillé et l’on si chèrement payé, ainsi que pour cette région!

J’ai vraiment passé un excellent moment et j’ai hâte de poursuivre car la menace que l’on sentait poindre depuis peu prend de l’ampleur et je suis curieuse de voir comment Alan va surmonter ce qui l’attend!


Tomes précédents
La maison bleue horizon
Alan Lambin et l’enfant qui pleurait
Les prières de sang

Publicités

8 réflexions au sujet de “#329 Les galeries hurlantes de Jean-Marc Dhainaut | Alan Lambin”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s