Roman

#407 Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin

Albin Michel
299 pages
Ebook 8.99 euros

Justine, 21 ans, est aide-soignante dans une maison de retraite où elle se sent bien. Elle vit avec un grand-père taciturne et solitaire, une grand-mère peu affectueuse, et son cousin Jules qu’elle considère comme son frère. Marquée par l’accident qui a coûté la vie à ses parents et ceux de Jules, Justine se jette à corps perdu dans le travail… et les histoires des autres, car sa propre histoire lui échappe. Murés dans le silence, ses grands-parents refusent d’évoquer le passé. Alors elle se tourne vers ceux qui se souviennent. Ces « petits vieux » dont elle aime par-dessus tout écouter les souvenirs. Et tout particulièrement ceux d’Hélène, sa résidente préférée, retranchée sur une plage imaginaire de laquelle elle dévoile, par morceaux, l’histoire de sa vie et d’un amour qui a survécu au malheur et à la trahison. Justine passe des heures à l’écouter et consigne son récit dans un cahier bleu. Grâce à Hélène, elle va pouvoir affronter les secrets de sa propre histoire.

Note: 5/5

Mon avis:

Lu en lecture commune avec Lulu, son avis est par ici !

Voilà une histoire très vite lue, touchante, émouvante et surprenante. Je n’ai rien vu arriver des révélations et j’ai tout particulièrement aimé Justine.

Aide-soignante, Justine est particulièrement investie dans son travail. Elle ne compte pas les heures qu’elle passe auprès des personnages âgés de sa maison de retraite. Et elle les aime d’un amour infini. Surtout Hélène. Hélène perdue dans ses pensées, allongée sur une plage ensoleillée, attendant patiemment l’amour de sa vie, Lucien. Avec beaucoup d’empathie, Justine va se mettre à écrire l’histoire qu’Hélène lui raconte par bribes. L’histoire de sa vie, de son amour perdu puis retrouvé. Et comment ne pas être bouleversée en lisant tout ce que la douce Hélène a traversé ?

En parallèle, Justine commence à creuser pour connaître l’histoire de ses propres parents, disparus trop tôt avec ceux de son cousin Jules. Élevés tous deux par des grand-parents froids, emmurés dans leur chagrins et les secrets, Jules et Justine sont très différents. Jules est distant et n’attend qu’une chose, c’est de quitter cette petite ville dans laquelle il se sent à l’étroit. Malgré son amour profond pour Justine, on voit qu’il ne se sent pas à sa place. Justine, elle, porte un amour inconditionnel pour sa famille. Et elle est prête à tous les sacrifices pour eux. Elle garde aussi malgré tout une certaine lucidité face à eux. Elle connaît et accepte le côté égoïste de Jules. De la même manière, lorsqu’elle apprend certains terribles secrets qui ont ébranlés sa famille, elle ne change pas son comportement envers ses grands-parents. Elle préfère garder le silence et les aimer, avec leurs défauts et leurs erreurs.

Mais toute cette empathie pour les autres, tuot l’amour qu’elle porte aux autres ne l’empêche pas de rester distante avec les hommes. Elle ne parvient d’ailleurs pas à s’engager avec quelqu’un. Son sex-friend du moment tente pourtant de passer ses barrières émotionnelles, mais cela reste très difficile. On ne peut que saluer la patience du jeune homme, qui reste bien mystérieux aux yeux du lecteur mais qui n’en est pas moins attachant !

Le fait d’écouter l’histoire bouleversante d’Hélène va pousser Justine à creuser dans le passé familial, quelles qu’en soient les conséquences. Mais surtout, elle veut avancer dans sa vie et pour cela, elle doit connaître son passé.

L’auteure a une très belle plume. Très douce, elle mêle délicatement le passé et le présent. Elle ne rentre pas toujours dans les détails. Elle survole, va à l’essentiel et nous fait percer tous les secrets sans toujours les énoncer clairement. De toutes manières, les mots ne sont pas toujours essentiels pour comprendre les choses importantes.

Elle aborde aussi des thèmes précieux comme la dyslexie dans les années 30-40, la place des personnes âgées dans notre société et notre cœur, la famille, l’amour, la mort. Tout cela s’entremêle pour nous offrir une histoire poignante qui marque profondément.

 

11 réflexions au sujet de “#407 Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s