Romance

#509 Le mal dans la peau de Mia Sheridan

Hugo roman
453 pages
17 euros

Alors qu’elle n’était qu’une toute jeune femme, Josie Stratton a été enlevée, retenue prisonnière dans un entrepôt désaffecté et torturée durant dix interminables mois avant de parvenir à s’échapper de l’enfer. Aujourd’hui devenue adulte, elle essaie d’oublier ce passé chaotique et de se reconstruire, un pas après l’autre. Mais alors qu’elle pensait que son bourreau s’était suicidé, de nouvelles victimes apparaissent. Des jeunes femmes séquestrées et torturées, comme elle, mais qui n’ont pas eu la chance de survivre. Josie est prête à tout pour aider le détective Zach Copeland dans son enquête. Elle tient à savoir ce qu’il s’est passé, à empêcher de nouveaux meurtres… 

Note : 5/5

 

Mon avis :

Ce livre a été un grande claque. C’est très loin de ce à quoi m’avait habituée l’auteure et c’est très sombre, hors de ma zone de confort mais à aucun moment, je n’ai pu décrocher ! C‘était beau, bouleversant, dur, violent, plein de poésie et d’espoir. 

L’histoire de Josie est atroce et nous la découvrons par le biais de courts flashback qui nous entraînent dans sa prison. Nous la voyons au bord du désespoir, frôlant parfois la folie mais jamais elle ne va perdre espoir ni cesser de se battre. Elle va faire preuve d’une force incroyable qui se ressent même dans le présent. Si elle a peiné à reprendre une vie plus ou moins normale, Josie reste une battante. Elle refuse d’abandonner et je l’ai trouvé particulièrement touchante. L’horreur qu’elle a vécu est en contraste permanent avec  la douceur que la jeune femme dégage, même si le traumatisme est toujours là. 

Zach était là lorsque Josie a été retrouvée huit ans plus tôt. Et depuis, il est hanté par cette affaire et par la jeune femme elle-même. Et lorsqu’il va reprendre l’enquête, il va enfin pouvoir se rapprocher d’elle et apprendre à la connaître au-delà de son kidnapping et de son vécu. Zach est d’une gentillesse folle. Empathique, doux, il va aider Josie dans son combat avec bienveillance et finalement, avec amour. 

D’une histoire aussi sombre et atroce, Mia Sheridan est arrivée a en faire une histoire pleine de résilience et de douceur. J’ai trouvé certaines scènes très belles et poétiques. Pourtant, dès le début, j’ai eu l’impression d’être plongée dans une épisode d’Esprits Criminels. J’ai été totalement happée par l’enquête qui est vraiment le point central. Je n’ai pas pu m’empêcher d’émettre des théories, de chercher des mobiles, d’arrêter ma lecture pour essayer de démêler cette enquête en même temps que Zach et j’ai trouvé ça très fort de la part de l’auteure de nous pousser autant à la réflexion et à nous impliquer dans l’histoire. D’autant que c’était particulièrement bien ficelé et la fin m’a totalement surprise (et bouleversée !) parce que si à un moment, j’avais soupçonné le coupable, pour autant, je l’avais vite écarté des suspects !

N’est pas Colombo qui veut !

2 réflexions au sujet de “#509 Le mal dans la peau de Mia Sheridan”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s