Romance

#515 Les azalées fleurissent en hiver de Dahlia Blake

Hugo poche
588 pages
8.50 euros

La douceur du soleil à Noël.
1er décembre. Vingt-trois jours avant Noël, vingt-quatre avant l’anniversaire d’Azalea, vingt-cinq avant son mariage. Pourtant, ce jour-là, Azalea laisse ses clefs sur le meuble de l’entrée, attrape une valise et son livre préféré, et s’envole pour la Martinique. Là-bas, elle retrouve la chaleur de son enfance, les traditions qui l’ont vue grandir, les Chanté Nwel et les colibris, et… Kaï. Kaï qui, en dépit du temps qui a passé, est toujours aussi insupportable avec ses plaisanteries dignes d’une cour de récré et sa détermination à la rendre folle. Alors pourquoi ne peut-elle s’empêcher de baisser sa garde ? Et pourquoi, dans ses yeux à lui, a-t-elle l’impression de devenir la fleur la plus précieuse du monde ? Elle n’était pourtant pas venue pour ça, et n’est pas du tout prête à faire confiance à qui que ce soit. Plus maintenant. Mais si c’était ça, Noël : l’heure de rencontrer enfin les personnes qui nous étaient destinées ?

Note : 4/5

Mon avis :

En ouvrant ce livre, je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. Je partais sur une romance légère et douce de Noël sur la magnifique île de la Martinique. Au lieu de ça, j’ai trouvé une histoire un peu plus trouble et difficile, mais pour autant, j’ai passé un très bon moment. 

Tout d’abord, j’ai immédiatement accroché à la plume de l’auteure. Douce et poétique, elle exprime avec talent les sentiments des héros, que ce soit la peur, l’amour, les doutes, la colère ou le désir. Vraiment, j’ai adoré !

Azaléa est une jeune femme brillante et très attachante. Elle reste cependant secrète, et même si on se doute un peu des raisons de sa fuite, elle met du temps à l’admettre elle-même à ses proches, provoquant des quiproquos et des non-dits. 

Kaï lui est adorable. Sanguin et vif, il a cependant du mal à se poser pour comprendre Azaléa. Même s’il fait preuve de douceur et de patience avec elle, le fait de ne pas arriver à la cerner va le pousser à commettre des faux pas. 

L’histoire se déroule sur 25 jours. C’est très rapide, mais en même temps ça m’a semblé très long, en adéquation avec la langueur et la douceur de vivre sur l’île. Les rapports entre Kaï et Azalea sont très compliqués. Entre les violents règlements de comptes et la tension sexuelle sous-jacente, leurs rapports sont explosifs. Et s’il y a quelques scènes drôles, notamment avec les amis de Kaï qui détendent l’atmosphère, les scènes du passé d’Azalea sont pesantes et anxiogènes mais heureusement rares et courtes. 

Le thème de fond est très difficile à traiter. Pour l’avoir déjà croisé à de multiples reprises dans d’autres romances, en général, c’est vite plié et le héros n’hésite pas à avoir recours à la violence pour ça et, honnêtement, j’adore ça. Mais ici, il y a une note plus réaliste. Tout ne disparaît pas comme par enchantement et l’héroïne se bat seule. Elle affronte ses démons la tête haute et j’ai trouvé que ça sonnait vrai. 

En bref, même si étrangement, j’ai mis très longtemps à lire ce livre, et même si je ne m’attendais pas du tout à ça, j’ai passé un très bon moment et j’avoue que j’ai une furieuse envie de découvrir par moi-même la Martinique !

4 réflexions au sujet de “#515 Les azalées fleurissent en hiver de Dahlia Blake”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s