Jeunesse, Mythologie

#538 Les travaux d’Apollon de Rick Riordan (1/5) | L’oracle caché

Albin Michel
441 pages
18.50 euros

Quelle est la punition ultime pour un Dieu de l’Olympe ? Devenir humain ! Le grand retour de l’univers de Percy Jackson dans la nouvelle série de Rick Riordan. « Je m’appelle Apollon. Je suis un dieu de l’Olympe. Enfin, j’étais un dieu de l’Olympe. » Cent dollars, un permis de conduire au nom de Lester Papadopoulos, et des boutons d’acné : c’est tout ce qu’a laissé Zeus à Apollon avant de l’envoyer sur terre (à New York, plus précisément) pour le punir. Faible et désorienté, ce dieu vieux de quatre-mille ans va devoir apprendre à survivre dans le monde moderne avant d’obtenir le pardon de Zeus. Mais Apollon a de nombreux ennemis – des dieux, des monstres et même certains mortels qui aimeraient profiter de la situation pour le détruire à jamais. S’il veut survivre, il n’y a qu’une seule solution : aller frapper à la porte de Percy Jackson et gagner la Colonie des Sangs-Mêlés.

Note : 5/5

Mon avis :

Si au début j’ai eu un peu de mal à me remettre dans le bain, cette impression de flou a vite disparu. Cette pentalogie fait directement suite à celle des Héros de l’Olympe (qui elle-même suivait Percy Jackson). Il y a donc toute une flopée de personnages que j’avait parfois du mal à remettre. Un petit tour sur google, et c’est passé. Sans compter les explications d’Apollon himself !

Parlons-en d’Apollon. C’est lui qui raconte sa propre histoire, s’adressant même parfois au lecteur directement. Apollon est devenu mortel parce que son père Zeus l’a puni (encore !). Du coup, il est totalement égaré et peine à accepter cet état. Il va d’ailleurs mettre du temps à se comporter comme un humain et pas comme un Dieu. Parce que clairement, il garde longtemps l’arrogance, la confiance du Dieu Apollon. C’est franchement drôle de le voir peiner à s’adapter à sa nouvelle condition. Ayant accès à ses pensées, on découvre un garçon qui ne comprend pas les humains, leur mode de vie et le fait qu’ils ne vénèrent pas le magnifique Dieu qu’il est. 

Seulement, voilà. Ce n’est pas que le physique banal d’un mortel qu’Apollon possède. Ce sont aussi les sentiments et le fait de se retrouver avec d’autres ados demi-dieux, notamment ses propres enfants ça va le chambouler totalement. 

Le début de l’histoire pose doucement le contexte. L’arrivée fracassante d’Apollon sur terre, les rencontres, l’immersion permettent de bien comprendre ce qu’il se passe et ça permet aussi à Apollon d’évoluer considérablement. J’ai adoré le voir changer petit à petit. Au-delà de la façade de Dieu qu’il montre, on découvre un homme pétrie de regrets, le cœur brisé d’avoir perdu les amours de sa vie au fil des siècles. Certaines scènes sont d’ailleurs très touchantes. 

Enfin, le dernier point que j’ai adoré, c’est que le fils d’Apollon (rencontré dans les Héros de l’Olympe) est ouvertement gay et en couple avec un autre demi-dieu. Et sur le sujet, Apollon annonce clairement la couleur : il s’en moque puisque lui-même a aimé passionnément un homme avant de le perdre de manière tragique. Dans la mythologie, l’amour n’a aucune limite et c’est absolument bien emmené !

Bref, ce livre est un gros coup de cœur de par la profondeur du personnage principal, les messages ultras positifs véhiculés et parce qu’au fil des pages, les actions s’enchaînent à une vitesse folle, promettant une suite palpitante ! En plus c’est super drôle !28


Tomes suivants
La prophétie des ténèbres 
Le piège de feu
Le tombeau du Tyran
La dernière épreuve

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s