Bilan

#339 Behind the bars de Brittainy C. Cherry

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene elle apparut comme des gouttes de pluie.
J’étais ce musicien maladroit et elle était la reine du lycée. Nous n’avions rien en commun hormis notre musique et notre solitude. Quelque chose dans son regard me disait que son sourire n’était pas toujours authentique. Quelque chose dans sa voix me donnait un espoir que j’avais toujours souhaité trouver.
Puis, en un éclair, elle disparut.
Des années plus tard, elle se tenait face à moi dans une rue de la Nouvelle-Orléans. Elle avait changé. Moi aussi. La vie nous avait rendus plus froids. Plus durs. Plus solitaires. Plus fermés. Nous n’étions plus les mêmes, mais les fragments de mon être brisé reconnurent la tristesse qui demeurait en elle. A présent qu’elle était revenue, je ne commettrais plus l’erreur de la laisser partir.
La première fois que je rencontrai Jasmine Greene, elle apparut comme des gouttes de pluie. Lorsque nous nous retrouvâmes, je devins son orage le plus sombre.

Note: 5/5

Mon avis:

Difficile de parler de ce roman tant il m’a secouée. Ce n’est pas une surprise, je n’en attendais pas moins de Brittainy C. Cherry. Cette auteure a le don pour nous offrir à chacun de ses romans des personnages bouleversants et des histoires originale. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

Divisé en deux parties, nous découvrons en premier lieu les deux héros adolescents. Leur rencontre est totalement bouleversante. Je me suis attachée à ces deux êtres si désespérés dès les premières lignes. Et cette rencontre si pure et belle tranche avec l’atmosphère angoissante et pesante qui règne. A chaque page, je sentais le mal qui approchait, qui rodait pour mieux broyer ces victimes innocentes. Et tandis que je ne cessais de m’angoisser pour ce qui allait se produire (sans savoir quoi!) Jasmine et Elliot me montrait à quel point l’amour peut transcender la souffrance quotidienne. Ensemble, main dans la main, ils sont prêts à relever tous les défis. Mais ce ne sont que des enfants, et il ne peuvent pas tout vaincre.

Si cette première partie, presque étouffante se fini par une séparation, j’ai entamé la deuxième avec un certain soulagement. Le pire était passé (du moins, je l’espérais!). Pourtant, les traumatismes étaient encore là. Profondément seule, Jasmine fini enfin par choisir sa famille et surtout sa musique. Alors que Jasmine fait tout pour trouver son bonheur, Elliot s’enfonce dans la culpabilité et le chagrin. Il a totalement abandonné la musique et l’idée même d’être heureux à nouveau, aussi, il ne voit pas forcément le retour de la jeune femme d’un bon oeil.

A chaque ligne, chaque phrase de l’auteure, la magie opère et l’on est à la Nouvelle-Orléans. Là où la musique soul et le jazz règnent. Et Jasmine et Elliot respirent cette musique. Même à son corps défendant, Elliot ne vit aussi que pour elle. On est totalement immergés, on vit avec eux, on pleure avec eux, on espère avec eux. Et les nombreux thèmes délicats abordés le sont avec une grande finesse. De quoi faire réfléchir et retourner le coeur…

Ce livre est totalement bouleversant et ne donne qu’une envie, aller écouter la soul, là-bas, à La Nouvelle-Orléans…

6 réflexions au sujet de “#339 Behind the bars de Brittainy C. Cherry”

  1. Oh oh ! Je ne suis pas une grande mordue de romance mais j’ai été happée par le « Nouvelle-Orléans » et « Jazz » pendant que je lisais la chronique (je précise que j’ai quand même tout lu xD) et ça me rend curieuse. J’adore la Nouvelle-Orléans et le Jazz. ♥ En tout cas, chouette article !!

    Aimé par 1 personne

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s