Dark romance

#442 Le voleur de Baisers de L. J. Shen

Hugo roman
392 pages
17 euros

Être la fille d’un parrain de la mafia italienne de Chicago fait de la toute jeune femme une personne à part. Francesca va vite le découvrir que son avenir qui semblait tout tracé va être bouleversé par un homme qu’elle ne connaissait même pas. Depuis son plus jeune âge, elle rêve d’épouser un homme qu’elle connaît depuis toujours : comme elle, il appartient à une famille criminelle ; ils s’aiment et ont la même vision de la vie. Mais le sénateur Wolfe Keaton a d’autres projets pour elle. Cet avocat a une revanche à prendre sur la famille de Francesca et il a bien l’intention de l’utiliser comme un pion dans la partie d’échec qui l’oppose au père de la jeune femme. Pour cela, il veut en faire son épouse. La voilà obligée d’oublier tous ses projets, celui qu’elle est sûre d’aimer, sa liberté. Wolfe estimait avoir pensé sa vengeance jusque dans les moindres détails. Mais il a sans doute sous-estimé Francesca et les sentiments qu’elle lui inspire.

Note : 5/5

Mon avis :

Encore une fois, l’auteure m’a totalement retournée ! J’ai eu beaucoup de mal à déterminer si j’avais aimé ou pas cette lecture tant elle m’a chamboulée. Mais avec le recul, il n’y a aucun doute, c’est un coup de cœur !

Je dois reconnaître que je me suis terriblement attachée Francesca. Toute sa vie, elle a été conditionnée pour répondre eux critères stricts de ses parents, pour être la digne fille du parrain de la mafia. Finalement, même si elle a des rêves, elle n’a que peu de perspectives. Ne pas faire d’études, épouser son amour d’enfance, faire des enfants et obéir. Heureusement, l’idée de ce mariage avec l’amour de sa vie la remplie de joie. On peut dire ce qu’on veut, mais, même si elle fait un mariage d’amour, Francesca n’a tout de même aucun choix, aucune prise sur sa vie. Et elle fait preuve d’un tel pragmatisme à ce sujet que c’est une des choses que j’ai adoré chez elle. Elle sait. Elle n’a pas le choix, aucun moyen d’y échapper, alors, elle fait front, la tête haute.

Wolfe va hélas tout chambouler. La seule chose qui pouvait la rendre enfin heureuse, il le lui vole en la forçant à l’épouser. Mais malgré toutes les nobles raisons qui poussent Wolfe a agir ainsi, il a oublié quelque part de faire preuve d’empathie, de gentillesse. C’est une brute et il l’assume totalement. D’ailleurs, certaines scènes sont assez choquantes et perturbantes. Parce que Francesca, bien que prisonnière, est une battante et ne se laisse pas faire.

Sauf que la jeune femme n’a que 19 ans. Et elle n’a pas toujours la maturité pour avoir les bonnes réactions. Pour autant, elle va réussir à percer les défenses de Wolfe et gagner ainsi une liberté qu’elle ne pensait jamais obtenir et son amour. Et c’est là que la plume de L. J. Shen est brillante, que son histoire est subtile car la donne va alors totalement changer pour Francesca et surtout son père. Sa fidélité va changer de camp.

De disputes violentes en retournements de situations, l’auteure nous offre une histoire parfois franchement perturbante. Ce machisme m’a rendue folle et certaines réactions étaient totalement borderlines. Mais que j’adore être chamboulée dans ma lecture ! Et ce qui ne gâche rien, c’est que les personnages sont profonds, avec des défauts, des qualités, des côtés sombres et par moments Wolf est même carrément immonde. Un anti-héros par excellence. Mais en même tant que Francesca, on va apprendre à le connaître et à mieux l’aimer.

Alors, décidément, j’adore cette auteure et j’ai hâte de lire d’autres livres d’elle !

7 réflexions au sujet de “#442 Le voleur de Baisers de L. J. Shen”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s