M/M, Mythologie

#537 Le chant d’Achille de Madeline Miller

Pocket
468 pages
8.10 euros

Patrocle, jeune prince maladroit, est exilé à la cour du roi Pelée. Il y rencontre Achille, son exact contraire, doué pour tout ce qu’il entreprend. Malgré leurs différences, les deux jeunes hommes deviennent inséparables.
Quand débute la guerre de Troie, Achille part combattre. Tiraillé entre son amour pour son ami et la peur du danger, Patrocle décide de l’accompagner. La violence des hommes et des dieux transformera leur histoire en drame.

Note : 5/5

Mon avis :

Quelle merveille ce livre ! La plume de l’auteure m’a immédiatement transportée dans la mythologie et j’ai été happée par l’histoire tragique de Patrocle et Achille. 

L’histoire est racontée du point de vue de Patrocle, à partir même de sa naissance. Enfant chétif et mal aimé, il est le fils d’une fillette de 14 ans simple d’esprit et d’un roi cruel qui n’aura de cesse de l’humilier parce que Patrocle n’a rien d’un héros. Le jour où, il va malencontreusement commettre le pire, à l’âge de 10 ans, il est condamné à l’exil et arrive chez le père d’Achille qui accueille avec bienveillance tous les garçons rejetés comme lui.

C’est ainsi qu’il va faire la connaissance d’Achille, promis à un avenir de héros. Les deux garçons vont immédiatement s’entendre et Achille va faire de Patrocle son compagnon. A partir de ce jour, ils ne se quitteront plus, l’amitié devenant amour au fil des années. Mais Thétis, la mère d’Achille, est une néréide qui déteste les humains. Elle fera tout pour éloigner les deux garçons, en vain. Mais surtout, elle fera tout pour protéger Achille de la prophétie qui dit qu’il ne reviendra pas de la guerre de Troie. 

Mais les Dieux en ont décidés ainsi, et personne n’échappe aux prophétie. Surtout pas les Héros. Au cours des années, les deux garçons vont grandir, s’aimer par dessus tout, sans imaginer à quel point il seront liés à jamais. Pendant qu’ils profitent l’un de l’autre, l’Histoire est en marche, la Guerre de Troie commence. 

J’ai adoré découvrir Patrocle tout au long du livre. Sa gentillesse, sa douceur, son amour inconditionnel pour Achille, qu’il finira par faire ce qu’il s’est toujours refusé : la guerre. Quant à Achille, on apprend à le connaître en même temps que Patrocle. Il est touchant, à affronter sa mère pour son amour pour Patrocle. Mais Achille est aussi un héros puissant et fier. Orgueilleux même. Son attitude au cours de la guerre de Troie, qu’il n’a pu éviter, va précipiter sa chute et celle de Patrocle. 

Je n’ai pu retenir mes larmes à la fin. Parce qu’on découvre une Thétis moins néréide mais Mère, on découvre un Ulysse moins froid et respectueux des dernières volontés d’un Héros mort au combat. Les personnages s’approfondissent et deviennent plus complexes tout au long de la lecture et c’est vraiment un plaisir à lire d’autant qu’au fil des pages, les héros grecs et divinités apparaissent et j’ai adoré ça !

1 réflexion au sujet de “#537 Le chant d’Achille de Madeline Miller”

Alors, vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s